Irlande Partir

Que Faire à Dublin en 48h ? Mes Activités Incontournables !

Ah Dublin ! capitale de la République d’Irlande, ville moderne et typique à la fois. Les ruelles du célèbre quartier de Temple Bar font rêver pour leur ambiance toute irlandaise et leurs soirées arrosées dans les pubs, l’architecture de Trinity College émerveille et son histoire fascine. Je connais bien cette ville à taille humaine, et pour cause, j’y ai vécu ! Je vous emmène dans un périple de 48h à Dublin, afin que chaque minute au royaume des Leprechauns et de la Guinness reste inoubliable !

24h dublin-4

1 – Découvrir Trinity College et The Book of Kells

J’aime flâner dans Trinity College, une université en plein coeur de Dublin, au milieu des étudiants et des touristes de passage. Une fois passée la grande porte d’entrée, on découvre une cour intérieure et des bâtiments à l’architecture de style Victorien. Cette université fut ouverte par la reine Elisabeth Ier en 1592. De nombreux talents irlandais y ont étudiés, comme le célèbre Samuel Beckett, et elle jouit toujours aujourd’hui d’une réputation prestigieuse. Mais Trinity College recèle aussi un véritable trésor ! The Book of Kells, un ouvrage d’exception du IXe siècle, calligraphié et enluminé par des moines. Ce livre mériterait à lui seul un article de blog complet pour vous conter sa fabuleuse histoire, de l’Écosse de l’an 800 à nos jours. The Book of Kells est gardé précieusement dans une bibliothèque d’une grande beauté digne de Poudlard, The Old Library, au milieu d’autres ouvrages anciens.

Le tarif d’entrée est assez cher, entre 11 et 14 € pour un adulte, mais gratuit pour les enfants, pour une visite d’une durée de 30 minutes environ.

2 – Admirer le coucher de soleil sur la Liffey et le Ha’Penny Brigde

Vous cherchez une activité gratuite à faire à Dublin ? Rien de plus simple que de s’installer sur un des ponts enjambant la Liffey, et de rester à admirer les lueurs du couchant. Je recommande particulièrement le pont O’Connell, où la vue sur le pont le plus romantique de la ville, le Ha’Penny Bridge, tout en fer forgé, donnera un beau cadre à vos photos ! Il date de 1816 et fut nommé ainsi car, à l’époque, la traversée était payante d’un demi penny, (half penny=ha’penny). La vue du Ha’Penny Brigde est aussi très chouette.

24h dublin
La vue du pont O’Connell sur le Ha’Penny Bridge

48h dublin-2

48h dublin-3
Sur le Ha’Penny Bridge

3 – Trinquer dans les pubs de Temple Bar au son d’une gigue irlandaise endiablée

Que serait l’Irlande sans sa musique traditionnelle ! Dans les pubs du plus célèbre des quartiers de Dublin, Temple Bar, vous vous réjouirez toute la journée au son du fiddle et de la flûte irlandaise. Et le soir, le quartier est pris d’assaut par les fêtards en tout genre, venus pour trinquer en musique, et danser jusqu’à l’aube. À Temple Bar, l’ambiance est garantie !

4 – Faire la bise à Molly Malone

Direction Suffolk Street, à côté de Saint Andrew’s Church, pour rencontrer Molly Malone, qui n’est autre qu’un personnage d’une chanson irlandaise. Et oui, la belle n’aurait pas vraiment existé, bien que la légende autour de cette vendeuse de poissons et de moules restent forte. La chanson “Cockles and Mussels” est chantée partout dans les pubs de Dublin, et vous racontera sa fin tragique. Lors de mon précédent passage à Dublin, la statue de Molly Malone se trouvait sur Grafton Street, tout près de Trinity College.

img_e0768

5 – Flâner dans le quartier de Saint Stephen’s Green

Voilà une sortie pour les familles, et surtout avec des enfants. Saint Stephen’s Green est un parc de 9 hectares en plein coeur de Dublin ! Un petit lac, des arbres et des espaces de jeux pour les petits, que demander de plus ? Le quartier autour du parc est tout à fait charmant, avec ses maisons géorgiennes.

6 – Faire une pause goûter au Queen of Tarts

J’adore ce salon de thé « so cute » et ses pâtisseries délicieuses comme le Bailey’s cheesecake, le carrot cake et toutes leurs tartes sucrées. Mais ces salons de thé (il y en a 2 dans Dublin), servent aussi du salé pour le déjeuner et des petit-déjeuners en tout genre : saumon irlandais, porridge agrémenté de fruits… bref, tout ce qui vous plaira ! Les 2 boutiques de Queen of Tarts se trouvent dans Dublin 2, non loin du château, de l’hôtel de ville de Dublin (the City Hall) et de Christ Church Cathedral, une bonne pause après les visites ! La plus petite boutique se trouve sur Cork Hill, et j’ai une préférence pour la grande située sur Cow’s Lane, dans une rue piétonne et calme.

7 – Visiter le château de Dublin

Le Dublin Castle ne se visite pas en entier, et c’est bien dommage ! Edifié en 1204 sur un ancien fort Viking, il était le symbole de la suprématie anglaise sur le peuple Irlandais. C’est une partie de l’histoire de Dublin que l’on découvre au fil de la visite. La visite est rapide (moins d’1h), et son tarif de 8 € en visite libre.

Dublin 48h-8

8 – Marcher le long de la Liffey jusqu’au Pont Samuel Beckett

Les berges de la Liffey ont largement été aménagées et sont propices aux longues balades. Dublin s’explore très bien à pied, et c’est une très bonne façon de prendre le pouls de la ville. En direction du Pont Samuel Beckett, le pont blanc en forme de harpe, on trouve aussi un mémorial en hommage aux morts de la famine, the Famine Mémorial. Ce mémorial nous rappelle douloureusement la Grande Famine qui a touché le pays en 1845.

48h dublin-4

Un circuit partant de Temple Bar, the Bachelor Walk, propose une balade au fil de la Liffey, en passant par les 9 ponts qui se trouvent dans la ville.

9 – Faire du shopping au Nord de Dublin, autour de O’Connell street

Une fois enjambée la Liffey river, vous quittez le sud de Dublin et partez explorer le quartier autour d’O’Connell street et du Spire. Il y a quelques musées dans la partie Nord de Dublin, comme le musée des écrivains sur Parnell Street ou le musée des Leprechauns sur Jervis Street. Mais ce n’est pas ce qui pousse les gens de ce côté de la ville. On vient dans le quartier Nord pour le shopping ! Vous trouverez des magasins en tout genre, le long de cette très grande rue : Penneys, Eason pour les livres, etc. On remarque tout de suite l’imposant bâtiment abritant la poste irlandaise, avec ses colonnes en façade, et le Spire, telle une aiguille gigantesque de 120m de haut.

Dublin 48h
Le bureau de poste sur O’Connell street

10 – Tout savoir sur la plus célèbre des bières brunes au Guinness Storehouse

Il faut s’éloigner du centre historique et de Dublin 2 pour partir à la découverte des secrets de la plus célèbre des bières brunes. Le Guiness Storehouse est une sorte d’immense musée dédié à la Guiness. Le bâtiment lui même est en forme d’une pinte géante, et s’étend sur 7 étages ! Au fil de la visite, ce sont de multiples expériences qui sont proposées aux visiteurs. La visite est vraiment ludique, et une dégustation est proposée au dernier étage, un bar panoramique avec une vue exceptionnelle sur Dublin.

La visite reste tout de même très cher, avec un tarif de 25 € (avec une pinte comprise), mais c’est une des meilleures que j’ai faite dans la ville. Pour les plus lents, vous pourrez y passer facilement 2h30, pour les plus rapides une grosse heure sera suffisante.

11 – Découvrir la cuisine irlandaise

Oui, j’adore la cuisine irlandaise ! Je sais que nous Français sommes assez critiques quand il s’agit de gastronomie, mais il y a de vrais plats à découvrir en Irlande. Les stews, des ragoûts à base de moutons ou de boeufs peuvent ne pas séduire certes, mais je suis une fans de poissons et de fruits de mer, et ici on est servi ! Découvrez les seafood chowders, des soupes crémeuses de fruits de mer servies avec du pain noir frais et du beurre, après une journée passée sous la pluie, vous vous régalerez. Connaissez-vous les boxty ? Des crêpes à base de pommes de terre et garnie au choix, un véritable régal ! L’adresse que j’ai vraiment apprécié à Temple Bar pour les déguster, c’est The Gallagher’s Boxty House.

Dublin 48h
Un boxty au Gallagher’s boxty house

48h à Dublin ne sont pas suffisants pour explorer la ville, et les férus d’architecture et d’histoire seront également ravis de visiter Saint Patrick Cathedral, Christ Church Cathedral et beaucoup d’autres musées. Pour les amateur de whisky, la distillerie Jameson se visite également. En 2 jours il faut faire des choix, et vous expose ici mes visites et activités préférées dans la capitale irlandaise. En fonction des visites que vous voulez faire, le Dublin Pass peut aussi être interessant en terme de tarifs. Même si Dublin reste une ville irlandaise, elle est aussi cosmopolite comme beaucoup de capitales. Je vous invite à sortir de la capitale pour explorer ce pays à la beauté sauvage. Suivez-moi dans le Donegal pour un aperçu des merveilles que l’Irlande recèle.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *