Angleterre Europe

Londres SANS enfant : les incontournables

Oui c’est un titre jouissif, car en bonne mère indigne j’ai laissé mon enfant 3 jours et 3 nuits pour parcourir Londres sans enfant ! J’ai osé passer le cape de l’abandon et du maternage intensif et ne penser qu’à moi pendant quelques jours (raté, j’ai passé mon temps à imaginer mon marmot partout où je me trouvais, et même à imiter ses répliques fétiches). Direction l’aéroport de Poitiers pour m’envoler vers Londres, capitale dont je rêvais depuis si longtemps. Passons sur le retard d’1h30 de notre vol (ah ben non en fait j’en parle !) et sur ce que je pense de la compagnie Ryanair (malheureusement la seule qui fasse Poitiers-Londres), pour vous raconter le récit de ces 3 jours de débauche (ahahah, là en fait je mens pour vous appâter) dans une ville époustouflante !

Un point sur les transports à Londres

Quel transfert choisir depuis l’aéroport ?

Qui dit vol low cost dit arrivée à Londres par l’aéroport de Stansted. Et Stansted c’est loin de Londres, c’est à dire à plus de 60 km ! La solution la plus rapide : le train, le Stanstead Express. Cela vous prendra 45 minutes pour rejoindre Liverpool Street dans le centre de la City. Des trains partent toutes les 15 minutes en journée et toutes les demi-heures matin et soir. Un conseil, réserver à l’avance pour avoir des prix intéressants. Sinon en bref, y a le bus mais c’est long, ou le taxi mais c’est cher !

Comment visiter Londres ?

Sur recommandations, nous avons choisi l’Oyster card, que l’on recharge du montant que l’on souhaite et à volonté, c’est l’option la plus intéressante pour de courts séjours. Elle revient moins cher qu’une carte à la journée et permet d’accéder à tous les transports en commun dans Londres. Son coût ? Pour 2 jours 1/2 ou nous avons beaucoup bougé nous avons dépensé 20£ par personnes (22,5 euros environ).

Que faire à Londres SANS enfant

Aller au pub !

Londres est connu pour ses pubs et leur ambiance. Au programme pinte de bière et fish and chips ! Pas besoin de se rendre dans un quartier particulier pour vivre l’expérience du pub, vous en trouverez des sympas un peu partout. Ce fut notre première étape, dans le quartier où nous avions trouvé un Airbnb à un prix abordable, c’est à dire tout au nord de Londres dans Harringay. Oui Londres c’est cher ! Autant niveau hébergement que pour l’alimentation.

Revenons à notre histoire de pub. L’ambiance y est top ! Pas de service à la table, vous commandez directement au bar (pour manger également) et vous allez vous installer. Je ne suis pas spécialement fan de la bouffe anglaise pour être franche, mais j’aime la restauration de pub ! Forcément, burger, fish and chips, fishcakes, et autre malbouffe comme dirait d’autres, me comblent de joie. Et en plus on a eu le plaisir de manger sans voir des aliments voler ou sans entendre de cris stridents toutes les 30 secondes !

Visiter l’Abbaye de Westminster

Cet édifice grandiose, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, qui connu le couronnement de tant de monarques, est un des must see de Londres. Située près de la Tamise, de la Houses of Parliement (Westminster Palace) et du célèbre BigBen, on ne se rend réellement compte de ses proportions gigantesques que de l’intérieur.

Sans enfant nous avons pu faire la queue (présente dès l’ouverture) sans stress et sans énervement, puis prendre un audioguide (compris dans le tarif de la visite) et visiter à notre rythme et dans le calme religieux qui règne dans l’abbaye. Pas de cris, pas de drame parce que l’on décide de s’arrêter pour observer des détails. Ce fut avec une joie non dissimulée que nous avons arpenté les allées et découvert un peu de l’histoire du lieu et de la monarchie anglaise.

À savoir que les photos sont interdites à l’intérieure de l’abbaye!

Coût de la visite : 18€ si vous réservé en ligne sur le site de l’abbaye ici, environ 22€ sur place.

Passer des heures à explorer la Tour de Londres sans enfant

La Tour de Londres, qui est en fait plutôt une sorte de château fortifié entouré de douves, se situe tout près du Tour Brigde, vous savez ce vieux pont qui évoque la capitale anglaise rien qu’en le voyant. C’était un peu un rêve de gamine de découvrir les histoires étranges et parfois sordides qui s’y sont déroulées, mais aussi voir les bijoux de la reine. Et je ne fus pas déçu, c’est un des coups de coeur de ce séjour.

Je vous préviens, c’est immense ! La visite prend plusieurs heures mais ce qu’on y découvre en vaut la peine. La vue du haut des remparts est à tomber. À travers les différentes tours, couloirs et salles immenses, c’est tout un pan de l’histoire de l’Angleterre qui se dévoile. Bon là tout est fait pour les enfants, même des parkings à poussette sont présents. On y a passé trois bonnes heures et là seuls les cris des adolescents ont troublé notre tranquillité.

Coût de la visite : 29,5£ soit 33,50€ par personne.

Marcher de Trafalgar Square à Buckingham Palace

Trafalgar Square est une immense place au carrefour de grandes avenues. De là on rattrape The Mall, une longue allée ombragée qui mène directement au palais de Buckingham. Le long de The Mall se trouve également le St Jame’s park, où un nombre incalculable de personnes pique-niquent ou font leur footing. Mariage royal oblige (nous y étions quelques jours avant l’union du Prince Harry et de Meghan Markle), la sécurité était renforcé et les couleurs de l’Angleterre affichées partout.

Le palais ne se visite pas, sauf en été lorsque la reine n’y est pas. À défaut vous pourrez toujours voir la relève de la garde à 11h30, nous n’y étions pas, mais apparemment pour être bien placé il faut arriver tôt.

Flâner dans Knightsbridge, South Kensington et Hyde Park main dans la main

Dans un charmant quartier, le South Kensington, nous avons pris le temps de prendre un café et de déguster les traditionnelles pâtisseries anglaises, le tout sans devoir courir chacun notre tour derrière un petit diablotin. Un petit air de France règne ici, et pour cause on le surnomme le quartier français. Vous y trouverez le musée d’histoire naturelle et de science dont les entrées sont gratuites. Mais nous ne nous y sommes pas arrêté, le radieux soleil de printemps nous a poussé à explorer les rues jusqu’à Hyde Park, même l’attaque des pollens ne nous a pas dissuadé.

Un bref passage devant le Royal Albert Hall mythique salle de spectacle, puis nous voilà à Hyde Park, poumon de la ville. Nous avons été surpris par la faune aviaire présente, une vrai ménagerie ! Des signes, hérons et autres espèces d’oiseaux sont observables de très près. C’est là que j’ai pensé le plus à notre Petit Pois.

Et pour finir dans Knightsbridge, comment ne pas passer par le grand magasin Harrod’s ?

Se mêler à la foule dans le West End

Écouter un concert à Covent Garden

Ce marché couvert mignon à souhait, nous a fait craquer pour son architecture et pour son ambiance festive. Des chanteurs de rue (et une chanteuse d’opéra !) nous ont offert des spectacles totalement gratuits au fil de notre exploration.

Voir la foule à Trafalgar Square

C’est le lieu de rassemblement par excellence des Londoniens… et de photos des touristes !

Découvrir China Town

Au tournant d’une rue, on change soudain de pays. Les boutiques et restaurants changent et la population aussi. Bienvenue dans cette petite Chine au coeur de Londres !

Et puis découvrir des rues et des ambiances différentes

À chaque coin de rue on en prend plein les yeux, Londres est une ville fantastique si vous aimez changer d’ambiance à chaque nouveau quartier. Mention spéciale pour Leadenhall market dans Soho, un lieu que l’on a adoré !

Explorer la City et ses grattes-ciel

Regarder les Londoniens pressés dans leurs beaux costumes pendant que nous prenions le temps de regarder tout en haut des tours, d’observer l’architecture, ça n’a pas de prix. Oui je suis cruelle, mais voir les autre bosser pendant que nous sommes en vacances me réjouit !

Tomber amoureux de Camden Town

Le quartier d’Amy Winehouse (présente toujours en graffiti) est un des quartiers que j’ai préféré ! C’est une sorte de marché géant mais décalé, des boutiques de tatouages, des vêtements vintage, et surtout la liberté d’avoir un look totalement dingue m’ont séduit. Camden Town est tout de même assez touristique mais on s’en moque ! On peut passer un temps incroyable à explorer le Camden Market, certaines parties étant même souterraines. Pour les amateurs de cuisine végétarienne et vegan, c’est ici que vous serez comblés.

Trinquer dans le Shoreditch et admirer son street art

Fan du street art, ce quartier est pour vous ! Des visites explicatives des différents graffitis sont même proposées. Nous avons fini notre dernière journée ici, avant d’aller boire un cocktail dans un des nombreux bars du quartier. On ne vient pas ici parce que c’est mignon et so british. On y vient plutôt pour son ambiance industrielle et ses bars animées la nuit. C’est là que vous verrez que je vous ai menti en début d’article, au plus tard on s’est couché à 23h après avoir trinqué une dernière fois au pub juste à côté de notre hébergement.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *