Charente,  France,  Poitou-Charentes,  Rester

Les Mégalithes du Nord Charente, des sites mystérieux

Je vous emmène découvrir une facette méconnue du Nord Charente, ses mégalithes, qui depuis des millénaires ont stimulé l’imaginaire des charentais créant légendes et mythes. Le mystère de leurs emplacements reste entier, certains n’ayant jamais été fouillés à l’heure actuelle faute de moyens. Il m’a fallu crapahuter parfois au milieu des bois pour vous faire découvrir ces monuments sacrés du Néolithique. J’ai mis plusieurs mois à faire le tour de ces fabuleux sites, et c’est avec une joie non dissimulée que je vous entraine avec moi à la rencontre de ces pierres folles, comme les légendes les nomment souvent. Ces mégalithes datent tous du néolithique, c’est à dire entre -5000 à -2000 ans avant J.C. Afin que vous aussi puissiez explorer ce patrimoine néolithique unique, je vous laisserai les coordonnées GPS précises de chacun des lieux que j’ai visité.

Quelques précisions

Les mégalithes sont des monuments datant du Néolithique. Mega signifiant gros et lithe pierre, ce sont donc de gros blocs de pierres. Ils regroupent alors les dolmens, menhirs et tumulus (tumuli ou tumulus au pluriel les deux se disent).

Les menhirs sont de simples pierres levées. Les alignements de Carnac en Bretagne en sont des exemples. Elles sont rares sur le territoire du Nord Charente, j’en ai trouvé un dans la forêt de la Braconne, la pierre ceinturée qui est un menhir renversé.

Un dolmen est une chambre funéraire dont les murs sont des dalles en pierres ou orthostates. Ils sont normalement recouvert par un tumulus, c’est à dire d’un amas de pierres et de terre.

Les dolmens du Nord Charente sont de type angoumoisin, c’est à dire que leur architecture  a la forme de la lettre Q.

Pourquoi y a t-il autant de mégalithes en Nord Charente?

Une théorie avancée serait qu’ils délimiteraient un territoire, mais on ne sait pas pourquoi spécifiquement ces monuments furent construits là. Je suis preneuse de toute autre explication si vous en avez connaissance.

Le dolmen de Magnez

dolmen de Magnez

Au lieu-dit Magnez ou Magné, sur la commune de Courcôme, un dolmen se trouve dans le bois de la Vieille Garenne. Le sentier pour s’y rendre est bien balisé, mais lors de ma visite en avril 2018, aucune indication ou panneau ne marque l’emplacement et ne donne d’explications sur sa présence. Il se situe au bord d’un chemin, entouré d’herbes folles. Au printemps le lieu est charmant et offre une jolie balade. Un chemin de randonnée de 15km passe devant ce mégalithe et vous mènera à travers bois, champs et villages pittoresques. Pour les détails de ce sentier, un fascicule est à disposition à l’office de tourisme du ruffecois : les balades au fil du Bief.

Coordonnées GPS : lat N45’58″44, long E0’06″19

Le dolmen de la Pierre Blanche

Dolmen de la Pierre Blanche

Situé sur la commune de Bessé entre les villages de Tusson et Charmé. On y accède via un petit chemin blanc. Il est là, au milieu d’un terrain agricole encore cultivé. Ici seul le calme est troublé par le son des tracteurs. Le champ est entouré de forêts, et si vous venez tôt le matin, peut être comme moi apercevrez vous des chevreuils traversant le champ.

Dolmen de la Pierre Blanche

Il est classé monument historique depuis 1930 et daté entre -4500 à -4000 avant J.C. Autrefois se trouvaient également un tumulus dans l’axe de ceux de Tusson, ceux-ci ainsi que deux autres dolmens ont disparus.

Selon la légende, la Sainte Vierge aurait fait tombé ce dolmen de son tablier. Et c’est un thème récurrent dans les légendes du Poitou-charentes, on rapporte souvent que les dolmens seraient des pierres tombées du tablier de fées. Peut être cette légende de la Saint Vierge est elle une reprise chrétienne de celle des fées maladroites.

Coordonnées GPS : lat N45’56″49, long E0’05″35

Les tumulus géants de Tusson

tumuli Tusson2

Vous ne verrez pas sur les photos l’importance de ces sites, seuls les panneaux vous expliqueront que ces 4 tumuli géants qui composent la nécropole de Tusson, tous alignés selon un axe nord-est/sud-est, sont parmi les plus grands d’Europe. Ils sont présent dans le paysage de Tusson depuis plus de 7000 ans.

Tumulus Tusson Gros Dognontumulus Tusson

Ces tumuli et leur alignement ne sont visibles dans le paysage que vue du ciel grâce à leur ligne de crête, ils sont entièrement recouverts de végétation. On peut toutefois les apercevoir de la motte de la Jacquille (cf dolmen suivant). Le gros Dognon, le petit Dognon, la Justice et le vieux Breuil sont leurs noms. Le plus grand, le gros Dognon mesure 138 mètres de long et 10 mètres de haut, c’est le seul qui se visite.

Par l’absence de fouilles, le mystère de ces mégalithes restent entiers, et j’ai bon espoir qu’un jour ils soient fouillés et mis en valeur tant ces quatre mégalithes sont uniques en leur genre. Le site est tout de même bien aménagé et balisé, et on en apprend plus sur la vie au néolithique.

tumulus Tusson

Coordonnées GPS : lat 45.9313333, long 0.0802167

La motte de la Jacquille

Motte de la Jacquille

Dans ce tumulus ouvert, on peut voir en son centre le dolmen toujours présent. Il n’y a plus de trace de sa table, mais les murs sont encore en place. À l’origine une lourde porte en pierre sur gond permettait l’entrée dans la chambre funéraire. Cette porte étant unique en son genre, elle est conservé au musée d’Angoulême.

Du haut du tumulus la vue est imprenable sur la campagne alentour. C’est de là que l’alignement des tumuli de Tusson est le plus visible.

Motte de la Jacquille

tumuli Tusson2
Vue sur les tumuli de Tusson

Motte de la Jacquille

Coordonnées GPS : lat 45.9076667, long 0.1676833

Les dolmens de la Pérotte à Fontenille

La Grande et la Petite Pérotte

La petite et la grosse Pérotte

Jadis recouverts par des tumuli, seuls les dolmens subsistent  de ces sites vieux de plus de 7000 ans. Grâce à des fouilles, on en sait plus sur eux. Dans la Grande Pérotte se trouvait une chambre funéraire, et les archéologues trouvèrent une hache sculptée (non visible lors de votre visite) datant du Vème siècle avant J.C, la Petite Pérotte quant à elle possédent non pas une mais deux chambres funéraires. La table des dolmens pèsent respectivement 100 tonnes et 40 tonnes, et ont été extraite d’une falaise en bord de Charente. Celle-ci se trouvant à 5 kilomètres, le mystère de leur moyen de transport reste entier.

Dolmen de la petite et la grosse Pérotte
La grande Pérotte devant et la petite derrière
Dolmen de la grande Pérotte
La grande Pérotte

P1080814-2Dolmen Nord Charente

Dolmen de la petite Pérotte
La petite Pérotte
Dolmen Nord Charente
La petite Pérotte

Je dois vous dire que ces sites sont parmi mes préférés. Ils sont situés en hauteur au beau milieu de la campagne, et donne au paysage tout son caractère.

Coordonnées GPS : lat 45.9127167, long 0.1428333

La maison de la Vieille

Dolmen de la maison de la Vieille

Rien qu’à son nom, on imagine une maison de sorcière, tortueuse, sombre et un tout petit peu effrayante. La réalité est tout autre… Située juste à coté de la Petite Pérotte, à quelques 200 mètres environ, ce dolmen est moins impressionnant que les deux premiers. La table du dolmen est cassée, et les archéologues pensent que la chambre funéraire n’a jamais servi. Ça casse un peu mon imagination qui voyait déjà tout un tas d’ossements trouvés sous ce mégalithe.

La motte de la Garde

Ce monument historique classé depuis 1889, était autrefois recouvert d’un tumulus de 55 mètres de long. Lors de fouilles, des squelettes et des outils y ont été trouvé. Le dolmen est entouré d’arbre et le site est très bien mis en valeur.

Le sentier des Dolmens

Au départ du village de Luxé et plus précisément de la place de l’église, un sentier bien balisé, vous permettra de découvrir les dolmens et tumuli du secteur. Deux circuits de niveau facile existe, le premier de 2h et le second de 3h. Un dépliant détaillant les randonnées se trouvent à l’office de tourisme de Ruffec ou de Mansle.

Nord Ch

La Folatière à Luxé

Dans le hameau de la Folatière se trouvent un tumulus et un dolmen. S’il existe bien une rue du Tumulus, vous n’y verrez rien à première vue. Après avoir discuté avec un habitant qui y possède des terres, il m’indique où sont cachés ce que je cherche tel un trésor. Déception. Le tumulus? « C’est le tas de merde là » dixit le gentil monsieur qui me montre un monticule recouvert de végétation et d’un peu de tout. Et puisque qu’il est sympathique il me mène au dolmen, qui se trouve sur un terrain privé lui appartenant. On n’y voit qu’une pierre au sol. Deuxième déception.

Je ne vous conseille pas de faire un détour pour les voir, ces deux mégalithes se trouvant sur des terrains privés et n’étant pas du tout entretenu. La Folatière se situe sur le trajet du sentier des dolmens passant devant la petite et la grosse Pérotte.

Le nom Folatière vient probablement du fait que les légendes locales prêtent au dolmen la propriété de frémir voir de danser, souvent au son des cloches. Les pierres folles de la Folatière ne font malheureusement plus frémir personne…

La nécropole de la Boixe

La pierre du sacrifice ou tumulus A

Pierre du Sacrifice

Le nom donné à la table restante de ce dolmen témoigne des légendes qui entourent les mégalithes de la région. Le reste des pierres ayant servi lors de la construction d’une route, il ne reste que la table creusé d’un long sillon. La légende vient de là, ce sillon aurait permis de faire écouler le sang lors de sacrifices humains… Je vous rassure ce n’est qu’une légende!

Tumulus B

Nécropole de la Boixe

Si vous ne devez voir qu’un seul tumulus, c’est celui-ci! Il a été entièrement reconstitué, on peut vraiment découvrir à quoi ressemble l’intérieur de ces mégalithes, et pour les enfants c’est top! Un petit conseil, prévoyez une lampe torche ou une frontal pour pouvoir explorer les différentes chambres. Dans l’une des chambres, on peut même y voir une hache emmanchée sculptée (moi je suis passée à coté j’ai oublié ma lampe).

Le sentier des Dolmens

Un chemin de randonnée balisé, du même nom que celui de Luxé, existe aussi dans le secteur de Vervant ou se trouve la nécropole de la Boixe. Le parcours fait 10km, je vous met le lien, vous n’avez qu’à cliquer ici.

Nord Charente

Et les autres tumulus?

Il y en a beaucoup d’autre autour du tumulus B, mais si vous avez envie d’explorer la nécropole, il vous faudra pénétrer dans la forêt qui entoure ce dernier, et jouer des coudes avec les branches. J’en ai trouvé quelques autres sur la gauche du tumulus B et la recherche a été difficile! Ces mégalithes ne sont pas balisés et encore moins fouillés, c’est intéressant, mais pas essentiel à la visite.

Nécropole de la Boixe

Coordonnées GPS : lat 45.8428500, long 0.1488333

Et pour les enfants?

Afin de faire découvrir à nos chères têtes blondes le patrimoine préhistorique de la Charente, un livret alliant jeux et histoires courtes les éveillera à la découverte de ces monuments passionnants. Vous trouverez la version papier en office de tourisme, à Ruffec ou Mansle, mais si comme moi vous êtes très numériques je vous met le lien vers la version web ici.

Pour aller plus loin

L’office de tourisme du ruffécois, sur son site internet, possède des vidéos de reconstitution des tumuli de la petite Pérotte et de la motte de la Jacquille. Je vous met le lien .

Des visites sont organisées avec des archéologues pendant le mois d’août, si vous voulez en savoir plus sur la vie au néolithique dans la région, vous pouvez contacter l’office de tourisme du ruffecois, ou bien l’association Meganeo qui organise les fouilles et les visites.

D’autres mégalithes se situent dans le Nord Charente, souvent sur des terrains privés, tels ceux de la Folatière à Luxé. Ils ne sont majoritairement ni fouillés, ni mis en valeur, et peut être qu’un jour d’autres sites et d’autres explorations seront faites afin de mieux connaitre l’histoire passionnante de notre belle région.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *