Charente-Maritime,  France,  Poitou-Charentes,  Rester

Mornac-Sur-Seudre hors saison

Situé en Charente-Maritime, ce petit village classé parmi les plus beaux villages de France me faisait de l’oeil depuis un moment. Il m’a fallu une mauvaise journée pour m’engouffrer dans ma voiture et partir sur un coup de tête visiter ce charmant village. En cette magnifique journée d’automne, j’espérais saisir la beauté de ces villes balnéaires touristiques hors saison.

La particularité du village de Mornac est qu’il se trouve en bord de Seudre et non directement en bord de mer. C’est aussi une cité médiévale et un village piéton idéal pour y flâner. Ses ruelles étroites, ses façades blanches et ses volets bleus m’ont fait penser à ses villages des îles Grecques. Les ruelles s’offrent à moi, solitaire, et je croise quelques locaux, curieux de ma présence hors saison. En saison ses rues doivent être animés, les petites boutiques et autres salons de thé plein de vie. Je trouve toujours qu’il se dégage quelque chose d’étrange de ces rues touristiques désertées.

 

 

Sur le port un vieux monsieur me fait la conversation et me montre son petit commerce, une cabane en bord de Seudre. Il me parle de lui, de sa vie, de son fils photographe, de son métier, de sa fabrique de pommes de Toulines, ces noeuds qu’il fait main pour lester les amarres. Et c’est une sacré personnalité cet homme! Il me raconte les apéros du soir, les parties de cartes et de dames chinoises avec ses amis, de moins en moins nombreux avec le temps. C’est que je lui ramènerais bien une bouteille de cognac pour prendre l’apéro avec lui un de ses jours! Je ne vous montrerai pas de photos de cet homme, qui a déjà retrouvé son portrait affiché sur un marché! Il connait bien son village et me raconte qu’un tournage est en cours en ce moment, avec le médecin de la télé Michel Cymes. Je comprend mieux pourquoi mon appareil photo intrigue maintenant, ils en ont vu passé des caméras dans le village!

 

 

Sur le port se trouve le phare le plus étrange que j’ai vu, un porte feu médiéval. Il intrigue les peu de promeneurs de passage, et je vous avoue que je me suis posée beaucoup de questions sur ce que c’était avant de voir l’affiche explicative. Mon vieux monsieur m’a dit qu’il avait l’habitude d’expliquer aux touristes ce que c’était.

Je me dirige vers l’église du village, l’église Saint Pierre, d’architecture romane. Là un employé communal me dit d’aller voir derrière l’église. J’y trouve quelques tombes et de là on peut vraiment admirer les sculptures d’entrelacs sur sa façade.

 

 

Un passage par les halles du village et ses quelques commerçants marquent la fin de mon escapade mornacoise. Je repars vers ma vie, mais un peu plus légère, j’ai laissé mes soucis à Mornac, ils s’y plairont j’en suis sûre.

 

 

En repartant ne manquez pas d’admirer le paysage, les chevaux dans les prés et l’église de Mornac qui apparait différemment vue de la route.

P1050341

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *