France,  Poitou-Charentes,  Rester,  Sorties avec enfants,  Sorties en famille,  Vienne

L’Abbaye de la Réau

Située dans le sud de la Vienne, sur la commune de Saint Martin l’Ars, je n’avais jamais entendu parlé de cette abbaye, pourtant située non loin de chez moi. Et pour cause, le site a été réaménagé il y a un peu plus d’un an, j’ai découvert ce lieu lors de ma visite à Nanteuil-en-Vallée (À la découverte de Nanteuil-en-Vallée). Plongez avec nous dans le passé à la découverte de la vie des Chanoines, grâce à des scènes aménagées sans dénaturer le site. Attention c’est un lieu où il est fortement conseillé d’emmener ses enfants!

Pour y venir, la voiture est obligatoire, l’abbaye est au beau milieu de la campagne, on suit une longue allée bordée d’arbre avant d’arriver au parking. Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’à notre arrivée à l’Abbaye un sentier marque un des chemins de Saint-Jacques de Compostelle (encore!).

Quelques informations pratiques

L’Abbaye est ouverte aux visites d’avril au 11 novembre, tous les jours sauf le lundi excepté pendant la haute saison estivale de juin à août ou vous pourrez en profiter tous les jours!

Les tarifs sont de 10 euros par adulte et de 6 euros pour les enfants de 6 à 16 ans, et gratuit pour les petits comme mon Petit Pois. Pour plus d’informations le site internet de l’abbaye vous renseignera ici.

Et pour les enfants

Tout y est fait pour eux! Le site est immense, on peut pique-niquer sur place, ils peuvent courir partout. Enfilez-leur une robe de bure, donner leur le jeu de piste prévu pour eux à l’accueil et vous verrez vos mini moines à l’assaut de l’abbaye. C’est un jeu de piste immense qui se dresse devant eux avec des coffres à ouvrir, des énigmes à résoudre et des moines cachés à découvrir. Petit Pois était un peu petit (17 mois) pour ce genre de jeu, mais il a déjà adoré explorer les pièces de l’abbaye et faire coucou aux moines, et lorsqu’il était fatigué, hop dans le porte-bébé!

Des activités sont également proposées comme la taille de pierres, un atelier de calligraphie avec des plumes, et un four à pain à l’entrée permet de déguster du pain tout chaud. Pour le pain ou la taille de pierres, mieux vaut venir en haute saison, ces ateliers ne sont animés que s’il y a suffisamment de visiteurs.

Et pour ravir les plus petits comme Petit Pois, des animaux de la ferme sont présents, une chèvre, un mouton, des poules.

Un peu d’histoire

Cette abbaye fut édifiée au XIIeme siècle par les chanoines, sous la protection d’Aliénor d’Aquitaine et obtient le statut d’abbaye royale. Les chanoines respectaient les règles de Saint Augustin.

Au moyen âge l’abbaye est un haut lieu religieux et exerce son influence dans toute la région. Elle fut par la suite en partie brûlée par les Anglais pendant la guerre de cent ans, ce qui motiva les constructions de fortifications ordonnées par Charles V.

Je vous épargnerai les détails, mais s’en suivent des périodes de déclins puis rénovations. Les bâtiments furent vendus et l’église tomba en ruine suite à la dissolution des ordres monastiques au 17ème siècle. Elle devient au 19ème siècle une exploitation agricole, un pensionnat, puis enfin une résidence privée. En 1941 l’abbaye est classée monument historique.

La visite

P1040777
L’accueil de l’abbaye

Vous découvrirez en premier lieu les ruines de l’enceinte fortifiée avant l’accueil. Puis en passant par l’accueil le visiteur découvre l’abbaye par le nord et son parc.

On pénètre dans le bâtiment principal, et on se laisse guider par le plan fournit à l’accueil de pièce en pièce et sur deux étages, le dernier étage n’étant pas accessible à la visite. Des moines sont mis en scène dans différentes pièces, la bibliothèque, la salle de bain, la cuisine, le réfectoire, les cellules des moines dont certaines quant à elles illustrent la vie de l’abbaye au 18ème siècle lorsqu’elle devint une demeure privée.  La visite éveille la curiosité et on ouvre les petites portes à la recherche du moine sur les latrines, on découvre les remèdes médicinaux du moine apothicaire, on s’émerveille de tous les petits détails ça et là. C’est une façon ludique de découvrir la vie des chanoines dans une abbaye, ainsi que les règles, souvent très strictes, qu’ils devaient respectés.

La salle capitulaire au rez de chaussée est un petit bijou. D’architecture romane (sa construction remonte au XIIème siècle), elle possède des voutes et des sculptures de masques sur les piliers, ainsi qu’une immense cheminée.

On sort ensuite du bâtiment principal pour découvrir les ruines de l’église abbatiale, à ciel ouvert et pour sol du gazon, dans ces conditions là prier me parait plus attrayant et un sentiment de sérénité m’envahit. Peut être aussi parce que Petit Pois est porté dans le dos de son papa et que je peux profiter de quelques minutes de calme et de solitude.

S’en suivent la tour de gué, la grange et les communs, le colombier et le chai.

Presque pour clore la saison touristique, une fête de la citrouille est organisé tous les ans fin octobre, avec au programme découpe de citrouilles, jeux pour les enfants et spectacle médiéval. L’abbaye peut aussi être loué pour des mariages, pour ceux que ça intéresse 😉 La Réau est un lieu incontournable à mon goût si vous visitez le sud de la Vienne!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *