Europe,  Islande,  Partir,  Séjour à l'étranger,  Voyage en famille,  Voyager avec bébé

Chroniques Islandaises Partie 3 : Le Nord

Quand je pensais au Nord de l’Islande avant, je me disais « Winter is coming ». Et bien j’avais tort! Dans le Nord en juillet, on a eu chaud, et il y a fait même très beau (par moment!). En venant de l’Est et de ses falaises brumeuses, il vous faudra traverser un paysage désertique avant l’arrivée dans le Nord. Puis le paysage change pour prendre une couleur rouille, les soufrières et leur odeur caractéristique apparaissent et enfin on arrive au lac Myvatn, petit joyau du Nord. Décidément l’Islande se découvre avec ses cinq sens!

Notre aventure dans le Nord a duré 5 jours, pour limiter les hébergements avec bébé j’avais décidé de louer un appartement du côté d’Akureyri, la capitale du Nord, pour sa situation centrale et pour ses commerces à proximité.

Le Lac Myvatn

Ce grand lac de 37km carré aurait bien mérité qu’on s’y arrête plusieurs jours tant il y a de sites à visiter. Le tour du lac se fait très rapidement en voiture, mais si comme nous vous aimez poser la voiture, marcher, grimper, vous ne serez pas déçus! Autour du lac il y a de quoi faire. Pour ma part c’est l’endroit que j’ai préféré dans le Nord. En quelques kilomètres vous pouvez admirer des soufrières aux terres orangés, des pseudo-cratères au milieu du lac, des champs de lave, des grottes, des sources chaudes dans un lagon aux eaux turquoises, des oiseaux etc… C’est un paradis pour les amateurs d’ornithologie et de géologie.

P1030810P1030813P1030819P1030856-2

Le volcan Hverfjall (ou Hverfell)

En premier lieu ce qui nous a orienté vers ce volcan haut de 460m, c’est la vue qu’il offre sur tout le lac Myvatn, et en effet, il permet d’avoir une vue panoramique sur les environs. Si la montée jusqu’à son sommet est largement faisable, même sans entrainement (elle ne fait que 600m), le jour où nous y étions il y avait énormément de vent qui soulevait les graviers qui constituent le volcan et nous fouettait le visage. Petit Pois transporté dans le dos de son papa n’a pas du tout apprécié, et à peine arrivée en haut ils sont redescendus. Me retrouvant seule en haut, je n’ai pas fait le tour du cratère entier, qui fait environ 3 km, j’ai admiré la vue et j’ai rejoint les deux hommes de ma vie.

Les cratères que l’on aperçoit dans l’eau du lac sont des pseudo-cratères, je vais vous faire un petit point géologie, moi personnellement avant de venir je ne savais pas ce que c’était! Ce ne sont donc pas des cratères car il n’y a pas de cheminées avec de la lave qui s’en écoule lors des éruptions. Ils ont été créée lors de la rencontre entre de la lave et l’eau du lac, la vapeur qui en résulte produit une explosion et ces formations géologiques.

Myvatn Nature Baths

Ces bassins extérieurs d’un bleu turquoise surréaliste sont naturellement chauds grâce à la géothermie de la région. On a beaucoup aimé s’y baigner, même si Petit Pois un peu moins à cause de l’absence de jouets pour enfants. Certes l’entrée est plus cher que les piscines municipales islandaises, mais c’est quand même un lieu hors du commun. Sur place vous trouverez aussi des hotpots (bains chauds) ainsi que des bains à vapeur (une sorte de hammam), ou bien vous pourrez regarder les baigneurs de la terrasse du café.

Le musée ornithologique Sigurgeir

Petit Pois adorant les animaux et encore plus les canards, nous nous sommes rendus dans ce musée. Il nous a aussi permis de nous mettre à l’abris des bourrasques et de la pluie. Ce musée privé renferme environ 300 oiseaux empaillés, ce qui vous permettra de découvrir les espèces présentes en Islande de plus près. Du café du musée vous pourrez voir le lac et admirer les oiseaux s’y trouvant grave à des jumelles. Petit Pois a aussi pu nourrir les canards qui aiment venir rendre visite aux visiteurs. Une partie du musée est consacré à la vie autour du lac au siècle dernier.

Je vous parlerai de l’histoire toute particulière de ce musée, ainsi que des rencontres qu’on y a faite dans le prochain portrait de voyage!

Godafoss

Rien que pour son nom je voulais voir cette cascade! Godafoss signifie la cascade des Dieux, moi je trouve que ça claque! On image Thor ou Odin, un Dieu nordique puissant représentant la puissance de cette cascade. Et bien pas du tout! Cette splendide cascade de 12m de haut se nomme ainsi car, lorsque l’Islande a due choisir entre la religion viking et la religion catholique, Thorgeir Thorkelsson, le diseur de loi, a du trancher entre les deux, puis a jeté les effigies à l’images des anciens Dieux dans cette chute d’eau. Il avait donc choisit la religion catholique comme vous l’aurez compris!

Elle se situe tout près de la route circulaire n°1, entre Myvatn et Akureyri, et comme tous les sites touristiques en Islande, tout est bien aménagé pour se garer et s’y rendre facilement.

P1030907

Akureyri

La capitale du Nord, mais aussi la deuxième plus grosse ville du pays, se situe le long du Fjord Eyjafjördur. Notre hébergement de l’autre côté du fjord, juste en face de la ville nous a permis d’avoir une splendide vue sur cette ville a taille humaine, et sur son fjord.

P1030909P1030914P1030916

On peut facilement faire le tour du centre à pieds, garer vous près du centre touristique sur le port, puis passez par sa rue principale animée et ses cafés. Remonter vers les hauteurs de la ville par les escaliers qui mènent vers son église et son point de vue sur le fjord. De là il est facile de rejoindre le jardin botanique, et d’y flâner.

Il a fait chaud lors de notre visite d’Akureyri et nous avons eu envie de finir cette belle journée en allant manger une glace. Comme les locaux nous nous sommes légèrement éloignés du centre pour déguster une des glaces au lait de chez Brynja. Vous n’y trouverez des tables qu’à l’extérieur. Vous devrez choisir une glace soit vanille ou chocolat et les toppings à mettre dessus (les garnitures ;)).

À quelques kilomètres de la ville se trouve le Kaffe Ku. Dans ce café très fréquenté par les familles vous vous régalerez de gaufres islandaises à la confiture et à la crème, la crème même produite sur place! Le café se trouve au dessus d’une ferme, et vous siroterez votre boisson tranquillement en regardant les vaches par la fenêtre. Petit Pois a été captivé, non seulement il y a des jeux pour enfants dans le café, mais en plus le spectacle des vaches l’a rendu un brin hystérique. Pour faire un coucou aux vaches de plus près il vous faudra donner quelques couronnes, mais c’est gratuit pour les enfants.

Husavik

Au nord d’Akureyri, cette ville est renommée pour être la capitale de l’observation des baleines. Outre un petit centre sympathique avec une vue sur le port, Husavik possède un passionnant musée des baleines. N’étant pas une amatrice de sortie en zodiaque (j’ai très très facilement le mal de mer), et ne pouvant pas emmener mon bébé sur le bateau, nous avons laissé mon cher et tendre faire une sortie dont il rêvait pour aller voir ses mammifères préférés, et nous, nous sommes allé au musée.

Nous avons beaucoup aimé le musée, il est très ludique, et un espace pour enfant à même été aménagé. Je ne peux que recommander chaudement!

Siglusfjördur

Pour atteindre cette petite ville de pêcheur située sur la péninsule de Trollaskagi, il vous faudra traverser deux longs tunnels, dont une partie n’est qu’à une voie (bien sûr avec des endroits pour laisser passer les voitures en face!) avant d’arriver tout au bout de la péninsule. Siglusfjördur possède un riche passé dans la pêche du hareng, et grâce au Musée de l’Ère du Hareng, vous découvrirez la vie de ses habitants au début du 20ème siècle comme si vous y étiez.

Le musée se répartit sur trois grands hangars, un avec un port reconstitué, un autre avec l’usine de transformation du hareng, et un autre encore avec les bureaux et les quartiers des travailleurs de l’époque. On se promène dans un autre temps et c’est vraiment fascinant. On peut grimper à bord d’un bateau, voir les objets du quotidien et y toucher, il manque juste l’odeur du poisson!

La ville en elle même est très photogénique et j’ai adoré arpenter le port et les rues et jouer au photographe amateur. Point de soleil ce jour là, mais la brume enveloppait la ville. Après cette longue route pour arriver jusque là on se sent loin du monde et on voyage dans un autre temps.

Notre périple dans le nord s’achève sous le soleil d’Akureyri, et nous poursuivons notre route en direction de l’ouest toujours sur la route n°1. La fatigue commence à se faire sentir, voyager avec un bébé n’est pas de tout repos. Je vous ferai très vite découvrir les dessous de ce voyage en famille, mais d’abord direction l’ouest et la péninsule de Snaefellsness… À très vite pour la suite de nos aventures!

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *